Passage du prix Nobel de Chimie à l’UPC

Le jeudi 13 février 2014, l’Université Protestante au Congo a reçu Dr. Peter Agre, Prix Nobel de Chimie et Directeur de l’Institut de Recherche sur le Paludisme à Johns Hopkins University aux Etats-Unis.

Les images de la conférence scientifique

L’éminent chercheur a parlé sur le thème suivant : “Ouverture sur le Monde grâce à la Science Médicale”. Son exposé a été précédé par le mot du représentant de l’ambassadeur des Etats-Unis, Mr. Eric Madison, et par la présentation de sa personnalité par le Dr. Prof. Samuel Mampunza, Secrétaire général Académique. Après son exposé, son collègue, le Dr. William Moss s’est exprimé sur ses expériences de recherche sur la malaria. Ensuite, Mgr le Recteur, Ngoy Boliya a tenu le mot de la fin.

Le représentant de l’ambassadeur des Etats-Unis, Mr. Eric Madison, a souligné l’importance attachée par le Secrétariat d’Etat à la recherche sur la santé en général et sur la malaria en particulier. La visite du Dr. Agre et la collaboration avec l’UPC illustrent des aspects de la coopération entre les Etats-Unis et la RDC afin d’améliorer les conditions de santé.

Prenant la parole, le prix Nobel a raconté son histoire, ses origines, sa famille, comment son environnement familiale l’avait attiré vers la chimie, vers l’utilisation de ses talents pour aider les autres. Inspiré par son école et ses amis, il avait aussi senti en lui le désir de venir dans les pays du tiers monde pour aider ces populations. Etudiant, il travaillait en laboratoire et a collaboré avec des collègues venus de divers pays. Il a ainsi vu comment la science peux unir plusieurs chercheurs ressortissants de pays opposés.

Dans le laboratoire, il travaillait sur plusieurs maladies. Le choléra est l’une des premières maladies sur laquelle il a eu à travailler. Puis en 2003, il a reçu le Prix Nobel en Chimie pour sa recherche et sa découverte des chaines des eaux stagnantes (Aquaporins). Après le prix, il s’est refocalisé sur la malaria afin d’être d’un grand apport pour les pays en voie de développement. Actuellement, il est au Congo pour investiguer sur la malaria et les opportunités sur la recherche. Il a demandé aux jeunes étudiants de l’UPC de se joindre à cette recherche pour lutter contre la malaria.

Le vendredi 14 février, l’Université a organisé une matinée scientifique. Au cours de cette conférence collaborative, le Prof. Gauthier Mesia a exposé sur la situation de la lutte contre le paludisme en République Démocratique du Congo ; le Prof. Célestin Nsibu a parlé sur les axes de la recherche sur le paludisme en République Démocratique du Congo ; le Docteur Thiérry Bobanga s’est entretenu sur la résistance aux insecticides des vecteurs du paludisme. Dr. Agre a présenté la recherche qui lui a valu le prix Nobel. Dr. Moss a parlé sur leurs efforts contre la malaria en Zambie.

En conclusion, Dr. Agre croit que l’avenir de la science a besoin de l’implication de la jeunesse. Pour lui, il est possible que le prix Nobel pour l’éradication de la malaria viennent de l’Afrique.